Faire un safari lors des vacances en Tanzanie

La Tanzanie est une destination qui fait rêver les amateurs de safari. Elle dispose de vastes étendues peuplées de zèbres, de singes, de gnous, de girafes, de buffles, de lions, de guépards et tant d’autres encore. Faire un circuit dans ce pays, c’est découvrir de nombreuses réserves naturelles à bord d’un 4×4 ou à pied. Avec un véhicule tout-terrain, les aventuriers auront la possibilité d’arpenter les plaines tanzaniennes. Ils pourront également admirer des paysages sauvages. Par ailleurs, le plus fascinant avec un voyage en Tanzanie, c’est que les vacanciers auront l’opportunité de créer eux-mêmes leur itinéraire. En optant, entre autres, pour un safari, ils auront l’occasion de voir un maximum de choses en un temps réduit.

Explorer le parc national du Serengeti

Le parc national du Serengeti est un must lors d’un séjour Tanzanie. Il est situé au nord du pays et s’étend sur une superficie de près de 14 763 km². Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNSECO. Il constitue le second parc animalier d’Afrique avec environ 4 millions d’animaux, dont plus de 400 espèces d’oiseaux. En effet, cette réserve animalière forme, avec ses rivières et lacs, un environnement favorable aux gnous. Outre ces derniers, elle sert aussi de refuge pour les Big Five que sont l’éléphant, le buffle, le léopard, le lion et le rhinocéros. Elle abrite de surcroît des zèbres, des guépards, des hyènes ou encore des rapaces. Non loin du site, il y a Olduvai Gorge ou les gorges d’Olduvai. Ceux-ci renferment de nombreux fossiles et vestiges humains.

Assister au spectacle de grande migration dans le parc national du Serengeti

Contempler le spectacle de la migration des gnous, des gazelles et des zèbres est un immanquable lors d’un safari dans le parc national du Serengeti. En janvier, février et mars, les animaux s’agglomèrent dans le tiers sud du site et dans l’aire de conservation du Ngorongoro. En mi-avril, ils se dirigent vers le centre du parc avant de bifurquer vers l’ouest. En mai et juin, ces mammifères se trouvent dans le Western Corridor et remontent vers le nord en juillet. Ensuite, ils se divisent en deux. La majorité traverse la réserve de Grumeti et les restes remontent vers le nord du site. En général, la tête de la migration arrive dans la réserve nationale du Masaï Mara au début d’août. Les animaux ne quittent cette aire protégée du Kenya qu’à la fin d’octobre.

Séjourner dans l’un des camps de brousse du parc national du Serengeti

Le parc national du Serengeti est équipé de plusieurs camps de brousse à l’anglaise qui permettent aux aventuriers de découvrir facilement sa faune sauvage. Ces camps sont installés sur des emplacements réservés. En passant la nuit dans une tente, les bourlingueurs savoureront tranquillement le spectacle unique de la migration des mammifères. À noter que les grandes tentes possèdent des lits confortables, des toilettes individuelles et une douche de brousse avec eau chaude.

Adzuna